mode

Parents de pervers narcissique

Dur, dur de s'apercevoir que notre enfant, notre chair, notre sang est un pervers narcissique.
Que cet enfant si gentil, si innocent est pu devenir aussi méchant et destructeur pour notre entourage.
Qu'avons nous fait durant son enfance qui n'allait pas pour rendre notre enfant avec une telle personnalité ?
Trouvons du réconfort et des solutions ensemble en discutant sur ce forum.
Nous ne pouvons malheureusement pas changer notre enfant, la manipulation perverse étant une personnalité, mais trouvons la force de vivre avec, sans en souffrir.
"Il ne faut chercher à changer les gens, 
il faut changer notre façon de les voir".

27 commentaires:

  1. Bonsoir, ceci n'est pas un commentaire mais plutôt une question: a quoi reconnait-on un enfant pervers narcissique?
    Merci pour la réponse
    sarah

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Sarah
    Je ne sais pas quoi te dire, perso mes soupçons sont devenus certitude quand j'ai parcouru ce site, lu attentivement le profil du PN, etc...mais un médecin m'avait déjà alertée. Mon fils est majeur mais son père et moi souffrons beaucoup, et notre entourage ne nous soutient pas tant que ça, nous passons pour des bourreaux...
    Si tu le souhaites nous pouvons échanger nos vécus pour nous entr'aider.
    Bon courage

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir Laurence,
    Merci pour votre réponse Laurence, et je compatis vraiment a votre souffrance.

    Je me posais cette question car je suis fille de pn et m'exprime plutot dans la section "enfant de pervers narcissique".

    Je ne connais rien ou presque de l'enfance de mon père ( qui était fils unique et qui n'était pas désiré; mon grand-père aimait ma grand-mère, mais pour cette dernière cet enfant etait un accident!). J'imagine que tous les enfants nés non desirés de leurs parents ne sont quant meme pas des pn?

    C'est pourquoi j'aurais bien aimé savoir comment ça commence, a quel age, si cela empire avec le temps, si en parlant avec eux ou en les faisant suivre par un psy on peut les aider a prendre conscience de ce qu'ils font. Comment ont-ils pu devenir cela, est-ce génétique ou héréditaire peut-être? Je me pose toutes ces questions aussi car dans ma memoire, mes grands-parents étaient des gens adorables, pas manipulateurs, peut-être un peu trop gentils (surtout mon grand-père, qui m'adorait et dont je garde de tendres souvenirs, des tas d'eclats de rire, des soirées entières a jouer a des jeux de societes en compagnie d'amis ou de proches, mais surtout il n'y avait jamais aucun jugement, aucune insulte!...Quant a ma grand-mère, elle etait certe autoritaire, mais aussi très dynamique et elle nous a toujours gâté mon frère et moi; elle nous faisait plaisir en preparant les repas que nous aimions, elle préparait même des spécialités très compliquées lorque nous étions en vacances chez eux, nous offrait toutes sortes de chocolats bonbons et glaces, elle skiait aussi avec nous, nous conduisait a la piscine. C'était rare dans les années 70 d'avoir une grand-maman si "moderne". Et surtout, je ne recevais rien de tout cela chez mes parents! En tous cas je garde d'elle le souvenir d'une grand-maman attachée a sa famille et généreuse...

    Voilà, merci de bien vouloir partager avec moi/nous votre expérience.

    Je vous souhaite beaucoup de courage et pense bien a vous
    A+
    Sarah

    RépondreSupprimer
  4. bonjour ,
    mon fils de 13 ans a toutes les caractéristiques du PN :il est comme son père dont je suis séparée depuis 6 mois .Il ne supporte pas la contradiction , se met en colère et m'insulte .Il parait gentil quand on ne le contredit pas .
    Il ne supporte pas pas la loi , n'obéit pas et n'en fait qu'à sa tête et se sens l'égal des adultes.
    Il a sa propre loi .
    Il parait ne pas avoir d'affect , son regard est froid , il est intelligent et répond du tac au tac avec des mots soignés .Aucune concentration à l'école;
    résultats médiocres ;
    je suis en conflit continuel avec lui parcequ'il répond et veut toujours avoir le dernier mot et dominer :je reconnais son père .*j'aimerais échanger et savoir si il est encore possible de faire quelque chose pour lui ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour libellule, comme je vous comprends je suis exactement dans la même position que vous depuis encore plus longtemps que çà et je suis à bout à bout et encore à bout !!! j'ai tout essayé jusqu'à le mettre hors de chez moi, mais il est revenu et je l'ai repris. Il ne fait rien de ses journées, sauf tout et n'importe quoi. J'aimerais aussi trouver une solution "miracle" mais il est majeur...je vois que votre article date de 2011, avez vous du nouveau.Merci de me répondre si vous le voulez bien

      Supprimer
  5. Moi-même mère d'un enfant pervers narcissique. Je l'ai couvé, protégé et petit à petit, a tout fait pour me séparer de mon second époux. Il a en outre mis la zizanie entre son père et moi, pour mieux sortir vainqueur. Il au le soutien de son père, qui pour le moment ne voit pas le jeu de son fils. Pour ma part, j'ai fait le choix de me protéger et de ne plus voir mon fils, même si cette situation me tord de douleur.

    RépondreSupprimer
  6. Libellule, ces caractéristiques ne sont pas du tout suffisantes pour aboutir à un tel diagnostic.

    Je pense qu'il y a une hérédité chez les pervers narcissiques, mais leurs gènes de pn sont récessifs (forcément, sinon il y aurait des lignées entières de pn, or ce n'est pas du tout le cas). Il y a sûrement des mécanismes héréditaires bien plus complexes en jeu. Peut-être même que certains sont encore inconnus.

    Il y a aussi la possibilité de traumatismes durant la vie foetal par exemple.

    Je ne crois pas que les pervers narcissiques puissent être le résultat d'une construction sociale ou d'une éducation.
    Ces caractéristiques sont trop profondément ancrées, elles sont le noyau dur de leur personnalité fondamentalement mauvaise.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,
    Je m'appelle Isabelle, j'ai 30 ans, je suis mariée et ai 3 enfants.
    Mon père est ce qu'on appelle un pervers narcissique. J'ai toujours eu des relations conflictuelles, j'ai toujours lutter pour pouvoir m'affirmer et exister en tant que moi, Isabelle. J'ai toujours eu en moi cette soif de liberté, cette force et cette souffrance. J'ai une mère que j'aime beaucoup mais qui est très soumise et que j'aime beaucoup. J'ai aussi un frère qui a 21 ans, vit toujours chez mes parents, il aura bientôt fini ses études.Ma victoire, c'est d'avoir créer un couple épanoui et d'avoir des relations harmonieuse avec mon mari et mes enfants. J'ai fait le deuil d'une relation avec mon père. J'ai toujours continué à voir mes parents en prenant pas mal sur moi. Mais, depuis le WE dernier, j'ai osé dire non à mon père, il m'a mise dehors de chez lui. Mon souci, c'est que depuis pour me punir elle interdit à ma mère de me contacter, il lui a même confisquer le téléphone. Ma mère a également interdiction d'aller voir sa mère et ses 2 frères. Ma mère est complètement sous son emprise. Je suis obligée pour lui parler de téléphoner
    à son travail. Autant vous dire que pour moi mon père est mort. Mon père m'a également inderdit de le priver de mes 3 enfants ( 5 mois, 2 ans et 4 ans). Est-ce que j'ai le droit de priver mes enfants de leur grand-père? Je me dis quand même qu'il ne pourront jamais avoir une relation seine avec mon père, ils seront avec lui dans la soumission ou le conflit. Si je les prive ou les protège de mon père, ils connaitront peu voire pas leur grand-mère. Pour garder le lien avec ma mère, il va falloir que je lutte en l'appelant à son travail, lui envoyant des mails. Ma mère est très malheureuse en ce moment. Mon frère lui reste neutre. Je me pose 2 questions :
    Comment aider ma mère et garder le lien? C'est malheureux mais j'attend la mort de mon père pour qu'elle soit libre( il fume depuis 40 ans et boit aussi de l'alcool). Que feriez-vous pour mes enfants? Je pense que le mieux pour eux serait de les priver de leur grand-père pour les protéger. J'espère qu'un jour mes enfants comprendront mon choix. J'ai le sentiment de leur enlever leur liberté moi qui longtemps en était privée. Depuis quelques jours, j'ai définitivement couper les ponts avec père et je suis libre. Cette liberté a un coût élévé devoir laisser ma mère et pendant quelques temps il y aura un peu de distance avec mon frère.Vous pouvez me trouver dure pour mon père mais il a détruit tous les sentiments que j'avais pour lui.
    Je vous remercie par avance de m'avoir lue, je m'excuse pour les fautes de français, j'ai écrit en pleurant. Que feriez-vous pour ma mère et pour la relation de mes enfants avec leur grand-père?
    Isabelle

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour à vous,
    Mon fils de 13 ans semble avoir le profil de pervers narcissique manipulateur. Malgré les divers pedopsy qu'il ait vu, aucun n'a jamais mis un nom sur ses troubles.
    Je ne sais pas quoi faire pour l'aider. C'est l'homme avec qui je suis en couple qui m'a aidé a y voir clair. Aujourd'hui il se propose de m'aider en mettant des stratégies en place qui auront pour but de creer des electro chocs afin de renvoyer à mon fils (par effet mirroir) le propre reflet de ce qu'il est.
    Je souhaiterais savoir si l'une d'entre vous a agit de la sorte avec son enfant? ou qu'avez vous fait pour l'aider, est ce que vous en voyez des effets positifs? J'avoue être un peu dépourvue d'information car l'on en trouve énormément sur l'adulte pervers mais très peu sur l'ado en devenir d'adulte.
    Par avance merci et bonne continuation à vous !
    E.

    RépondreSupprimer
  9. Chère Anonyme,

    Votre situation est tout a fait particulière et vos questions sont très importantes. A mon avis votre stratégie d'electrochocs ne servira pas a grand chose. Votre fils SAIT très bien qui il est... Et il va beaucoup s'amuser en vous transformant en "chèvres" . Les pn adorent qu'on s'occupent d'eux et jouent beaucoup de nos efforts de compréhension et d'empathie envers eux hélas... Vous allez vous épuiser, et le renforcer dans ses habitudes manipulatoires. De plus, vous risquez de perdre le peu d'autorité que vous avez encore sur lui, car il gagnera a coup sur ce combat!

    Je ne vois que le fait de vraiment trouver le psy spécialisé en perversion narcissique pour vous aider, mais, généralement ce sont plutôt les victimes qui sont traitées. Choisissez le psy avec la plus grande attention. Peut-etre devriez-voys Contacter l'administrateur du blog pour avoir une référence sûre?

    Je sous souhaite le meilleur.
    A+
    Sarah

    RépondreSupprimer
  10. nut
    ma fille est pervers narcissique quand elle s est retrouvee enceinte a 21 ans et sans formation professionnelle nous l avons accueilli a notre domicile avec son enfant nous avons meme agrandit notre maison pour la recevoir nous lui avons donner un metier un avenir puis un jour son etat de sante c est degrade ca ete incidieux petit a petit ca a empirer ca a commencer par des ts puis ca ete des aller retour hp , violence , agression , gendarmerie , pompiers ect ..
    son enfant a grandi completement pris en charge par nous car elle le negligeait ou le maltraitait .
    tant financierement que physiquement nous avons passer ainsi quatre ans en esperant qu avec les soins la situation change et qu elle se prenne en main et qu elle puisse un jour s occuper de son enfant puis un jour apres une agression contre sa soeur elle a ete hospitalisee presque un an cette longue separation nous a permis de nous retrouver de remonter un peu la pente et d observer surtout que son fils grandissait mieux a tout point de vue nous en avons conclus qu il etait imperatif de faire quelque chose nous avons saisi le juge pour enfant pour expliquer nos difficultes et demander a etre tiers digne de confiance mais a ce moment la ma fille qui etait au plus mal en a profiter pour dire que nous lui volions son role de maman !
    les services sociaux ont enlever le petit pour le placer dans un foyer depuis un an nous nous battons pour nous faire entendre et depuis un an ma fille nous humilie en racontant n importe koi la loi et les services sociaux etant du cote de la mere et nous grands parents n etant pas consideres par la loi et etant catalogues comme des monstres nous ne sommes plus entendus du tout
    a chaque fois qu on parle de notre fille on dit qu on la denigre alors qu on ne fait que se defendre contre des accusations erronees et calomnieuses
    je pensais que mon cas etait isole mais je me rend compte que des parents victimes de pervers narcissique ca existe et que c est un drame surtout quand il y a des enfants en jeu .
    mon petit fils va tres mal il regresse ils ne comprennent pas pourquoi et en plus ils le forcent a aller voir sa maman ! je vis un cauchemar si quelqu un ici peu m aider il est bienvenu !
    nutella

    RépondreSupprimer
  11. Chère Isabelle et Nutella

    J'ai aussi un parent PN et l'autre ... est totalement sous sa coupe. J'ai un enfant. Il ne voit plus ses grands-parents. Je parle de cette situation dans le forum "répondez à Libelsky".
    Pour Isabelle : si tu peux toujours avoir un contact même ténu avec ta mère, cela devrait te donner de l'espoir. Pour moi par exemple c'est zéro communication.
    Je partage la conviction de la fondatrice du forum "aidez un proche victime de PN", c'est Rester en contact avec la victime, Lui montrer les actes malfaisants du P.N., Ne JAMAIS critiquer directement le P.N. devant la victime, Garder espoir. Donc rester en contact avec ta mère qui est une victime.
    Pour le coté relations grand-parents et petits-enfants. Ouks ca c'est dur. Si le malfaisant grand-père PN arrive à renforcer son emprise sur ta mère, la grand-mère, alors ils peuvent porter plainte sur le fait de ne plus voir les petits enfants. Le grand-père ne peut pas porter plainte tout seul, il faut que les deux signent. Et là, s'ils le font ... tu seras coincée si tu n'as pas de preuves à l'appui que les séjours chez les grands-parents sont néfastes pour les enfants.
    Il faut revenir au fait que si l'enfant a le droit d'entretenir des relations personnelles avec ses ascendants, son intérêt primordial peut faire obstacle à l'exercice de ce droit. Si les enfants sont déjà un peu agés, ils peuvent témoigner pour dire si oui ou non, eux ils veulent aller les voir. Dans tous les cas, ces affaires devant le JAF sont très dures à vivre.

    Pour Nutella qui représente la position de grands-parents impuissants pour aider leur petit-fils. Surtout gardez espoir également mais soyez très prudents dans vos propos et faites vous aidez par des associations qui aident les grands-parents à faire appliquer l'article 371-4 pour maintenir le lien avec votre petit fils. Ca c'est possible. Votre petit-fils, vous pourrez le voir, mais probablement pas lui faire élire domicile chez vous. Ce qui importe c'est qu'il vous connaisse et qu'il puisse plus tard en grandissant compter sur vous. Le profil néfaste du PN n'est pas reconnu par la loi. Mais cet enfant sera déstabilisé, c'est certain. Moi-même comme Isabelle je suis issu d'une famille avec un parent PN. On est marqué à vie, c'est pas possible autrement. Beaucoup de courage et gardez espoir, il faut être combatif et se renseigner auprès des associations de soutien pour gérer ces situations.

    Papyrus17

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Papyrus 17,
      Mon père est PN, j'ai cessé tout contact avec lui depuis bientôt 4 ans, mais je continue de voir ma mère régulièrement, quand elle peut s'échapper discrètement.
      J'ai refait ma vie, sans lui, me suis pacsé et viens d'avoir un bébé qu'il n'a bien sûr jamais vu.
      Ayant appris son existence, il réapparait et exige de le connaitre.
      Bien évidemment, je refuse qu'il ait le moindre contact avec mon fils.
      Ma mère vit toujours avec lui, mais sait parfaitement qui il est et partage mon point de vue sur ce sujet.
      Êtes vous certain que le grand père ne peut pas porter plainte tout seul ?
      Ce serait un énorme soulagement...

      Supprimer
  12. Bonjour à tous ,

    je suis heureuse de constater que des parents de PN se posent des questions et tente de remédier à la situation malgré le combat qui peut s'annoncer .Les parents de mon PN ont divorcé quand il avait 8 ans . Il n'a plus de contact avec son père qui je pense a du plus ou moins se rendre compte de la personnalité de son fils et a rendu les armes . Quant à sa mère , je l'ai rencontrée et je sais qu'elle en a bavé avec son fils . Ils ont des rapports très particuliers car il lui fait du chantage affectif quand il a besoin d'elle . Elle a déménagé à 700 km pour être tranquille et être loin des problèmes qu'engendrent son fils . Ce sont SES mots! Seulement ce jour là , elle n'est pas rentrée dans les détails et je n'ai pas cru avoir besoin d'en demander car je ne me doutais de rien à ce moment . Elle est au courant de ce qu'il est capable de faire et tout aussi au courant de son attitude avec les femmes mais elle ne dit rien .Le seconde femmede mon pn, avec qui je suis rentrée en contact après notre rupture m'a dit qu'elle aurait aimé être prévenue que son futur mari était capable de frapper sa femme puisqu'il l'avait déjà fait sur sa première femme pendant 13 ans ! Sa belle mère était au courant de tout ça . Tout comme moi j'aurai bien aimé le savoir ... je sais qu'elle est plus ou moins sous son influence mais il est clair aussi ,qu'elle entretient une relation très "particulière" avec son fils qui est son préféré de la fratrie.Elle a de grosses responsabilités dans le comportement adopté par son fils . ATTENTION ! Je ne porte aucun jugement sur les parents qui ont laissé des témoignages . Je parle juste de ce que j'ai vécu et constaté et je suis heureuse que d'autres parents prennent le taureau par les cornes ...Bon courage à tous et merci pour vos témoignages .

    RépondreSupprimer
  13. merci a papyrus pour sa reponse cependant je voudrais savoir puisqu il n y a pas de loi contre les pn mais qu on connait ce que la fait au niveau des enfants surtout quand ceux ci sont petits pourquoi me repondre que je ne peux demander la garde de mon petit fils ou du moins me repondre que je ne l aurais surement pas puisque si je montre que je suis victime ca veut dire que ce n est en rien ma faute ! nut

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour,
    Mon père était un PN, j'ai déjà eu un employeur PN et ma belle-fille de 15 ans semble en être une. Elle montre plus de la moitié des 30 signes décrits dans le test de ce site.
    (J'ai décidé d’entamer une thérapie pour comprendre pourquoi ça me poursuit.)
    En dehors de ça, je me demande si ma belle-fille est une vrai PN ou si elle réagit seulement à la naissance de sa soeur (4 ans aujourd'hui) parce qu'elle m'a pris pour cible depuis environ 3 ou 4 ans (je ne sais plus car cela a été progressif). Elle était un puits d'amour sans fin petite (elle nous demandait si on l'aimait toutes les 5 minutes).
    Comment savoir? Notamment parce qu'elle est dans le déni (ou floue ou silencieuse) et que son père ne croit pas à la thérapie.
    Son père aujourd'hui voit bien la manipulation mais n'avait rien fait jusque là, pensant que c'était l'adolescence. Il veut juste lui parler. Cela peut-il suffire?
    Il m'a proposé de ne plus la faire venir chez nous. Ce rejet peut-il la rendre pire? comment priver un homme de sa fille (même malade)? Comment expliquer cela à la petite dernière?
    C'est un peu dur tout ça!

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour,
    En parcourant ce site et après lecture d'une réponse faite à un précédent message laissé, je suis convaincue que mon fils (agé de 20ans)est un PN. Mettre un nom sur un comportement est une chose, mais savoir qu'il n'y a rien à y faire, cela en est une autre. Y a t il des degrés dans la perversion ? Comment réagir en tant que parent ? Il poursuit ses études, et de ce fait se trouve à notre charge.
    Pour exemple, je lui ai supprimé son portable afin qu'il ne soit plus en contact avec des personnes qui ont largement abusé de son immaturité et nous avons supprimé le jeu en ligne (y joue depuis 4 ans assidument)sur lequel il avait rencontré ses soit disant "supers amis".(les a invité à notre insu une semaine chez nous en notre absence alors qu'il ne les avait jamais rencontrés physiquement auparavant), cela a été une "orgie" et vol de bien nous appartenant pour cela nous avons porté plainte, lui inclus dans la liste. Nous n'avons pas le sentiment qu'il ait pris conscience de la gravité de cette transgression.
    Faut il poursuivre nos actions en ce sens, ou bien est ce en pure perte.......?
    Je ne sais comment agir, sachant qu'il faut faire avec, et c'est notre fils. Prendre la fuite quand il s'agit de son enfant c'est une position extrèmement difficile à prendre.

    RépondreSupprimer
  16. C'est très dur, prendre ses distances s'avère nécessaire. Peut-il loger ailleurs?

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour,

    J'ai quitté le père de mes enfants il y a plus de 25 ans pour ce comportement que j'ignorais être de la PN.
    Mes enfants ont grandi, se sont mis en couple, ont eu des enfants, pour moi, la page était tournée, toutes ces souffrances en tant que victime de PN étaient oubliées. Ma fille, après une séparation, est revenue vers moi, avec son enfant. Je l'ai aidée du mieux que j'ai pu, elle en a bien profité, un maximum, ne cessant de me demander de l'aide dès qu'un service était rendu... cela a duré pendant 18 mois, puis... elle m'a jetée comme un kleenex !
    Dans le même temps, pas question que je parle de moi, de mes problèmes, elle ne voulait rien entendre, style : "Tu fais tout ce que je te demande, tu fermes ta g.. et tu ne te plains pas !" Elle a eu une crise que j'appelle "bouffée délirante" suite à une manipulation de sa part pour que je garde son enfant à temps complet comme une nounou (alors que je suis en recherche d'emploi)sans être payée alors qu'elle sait que j'ai un revenu en-dessous du seuil de pauvreté. Cette crise a eu lieu devant mon petit fils. Depuis, elle n'a cessé de me fuir pour que je ne lui en reparle pas et malgré mes demandes, refuse -mais sans le dire- que je garde à nouveau mon petit-fils. Je ne le vois qu'une heure par ci par là, en sa présence uniquement, alors que je l'ai gardé 9 H 30 à 10 H 00 par jour gratuitement pendant un an. Bien sûr, elle aurait voulu que cela continue, je ne l'ai pas fait, donc je suis une mère indigne et elle une victime !
    Elle reproduit tous les comportements pervers de son père, pour moi, c'est un véritable cauchemar. Evidemment, elle fait croire à toute la famille qu'elle se comporte comme une fille modèle à mon égard. Je ressens non seulement du rejet, de l'humiliation, de la maltraitance, de l'injustice, de la tristesse bien que je sois quelqu'un de positif et, en plus, je ne peux en parler à personne !

    Elle m'a manqué de respect, maltraitée devant mon petit-fils, et çà c'est une grande souffrance pour moi. Elle est en train de casser le lien affectif et familial entre lui et moi.

    En plus, elle trompe tellement bien notre entourage !

    Je suis désespérée. Quand on a un mari PN, on peut toujours le quitter, quand c'est son enfant, c'est mission impossible, surtout lorsqu'il y a un petit-enfant à protéger.

    RépondreSupprimer
  18. bonjour. je viens de couper le ponts avec ma fille de bientot 25 ans (en fevrier) dont le comportement envers moi et ses partenaires est tres proche de celui du pervers narcissique. je l'ai recueillie apres une rupture et un depart mouvementé à son adolescence qui m'a valu humiliations et insultes de la part de l'entorurage (travailleurs sociaux, juge pour enfants et l'un de ses compagnons), pour vivre un calvaire pendant deux mois au point de devoir prendre des anxiolytiques. je l'ai confrontée à son profil psychologique et lui ai intimé de sortir de ma vie. depuis, calme plat, mais je ne doute pas qu'elle reviendra à la charge à la première occasion. une amie qui a ete victime d'un pn me soutient et je compte demenager dès que je le pourrai afin qu'elle n'ait pas accès à moi. à mon avis face à un pn meme dont on est le parent, une seule stratégie : fuir

    RépondreSupprimer
  19. Enfin...je ne suis plus seule au monde....je suis tellement malheureuse, mon père est pn, je ne le vois plus depuis 30 ans et je me croyais responsable...bien non c'est un pn. En cadeau, sur 3 fils 2 sont pn....le plus vieux on ne le voit plus depuis 5 ans, et le plus jeune se dirige vers la même voix. Par chance celui du milieu est un amour...Une chance aussi que mon mari est un amour...Quelle peste ce trouble de la personnalité. Avoir un père PN c'est quelque chose mais 2 fils, ça fait saigner le coeur d'une maman et d'un papa, laissez-moi vous le dire....Gros câlin à tous les parents de PN. xxx

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour,

    Je suis l'épouse d'un enfant d'un couple de PN 30/30. J'ai entièrement coupé les ponts avec ce couple après les attaques et les menaces directes de la mère PN de mon mari.

    Seulement j'ai l'impression que ce couple PN cherche encore à "gagner" (dans leur logique) et croient me nuire en interdisant le grand-père de mon mari de me voir...

    Est-ce possible que la mère PN soit à l'origine de maltraitances à l'égard de ses propres parents maintenant décédés (il y a qq témoignages étranges) et à l'égard de son beau-père (grand père de mon mari encore vivant - 92 ans)?

    Le grand père m'a dit (il y a 1 mois)qu'il avait peur de la méchante mère dont il dépendait, qu'il n'était plus autorisé à me voir. Sa santé se serait fortement dégradée depuis ...Le couple PN compte le mettre en maison de repos malgré le refus catégorique de cette personne il y a à peine un peu plus d'un mois.

    En d'autres mots, je me demandais si un PN est capable de s'attaquer aux personnes agées ....

    Si quelqu'un peut m'apporter un éclairage, ...Mon mari commence aussi à douter mais je ne peux pas lui en parler car ça lui fait encore mal ..

    merci


    RépondreSupprimer
  21. Bonjour je suis mere d un enfant pevers narcissique depuis l age de ses 14 ans,aujourd hui il es agé de 25 ans et je suis encore victime des ses ataques,il a fait 6 mois de prison pour des erreures commises avec ses ex petite copines,j ai été marier 22 ans avec son pere tres manipulateur,il est mon enfant unique et il me menace de ne plus me donner de ses nouvelles si je ne cede pas a ses chantages,j ai refait ma vie avec un homme merveilleux et maintenant mon enfant s attaque a lui,que faire pour vivre en harmonie avec lui????merci de me répondre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fuyez !!! Ils sont plus forts que nous puisque insensibles. Nous ne sommes que des choses à leur service. Je suis ex femme d'un PN et mère de sa fille PN.
      Je tente de m'en sortir. J'ai dû mettre de la distance même si c'est un déchirement. Elle vient d'accoucher d'un très beau bébé (paraît il) et m'a jetée comme un kleenex 2 mois avant la naissance. C'est très dur mais mon expérience de 23 ans de vie commune avec son père m'a appris qu'il vaut mieux ětre loin d'eux. Courages ! PENSEZ À VOUS !

      Supprimer
  22. Chère anonyme du 21 mars,
    Il n'est pas possible de vivre 'en harmonie' (càd entretenir relation saine, non polluante) avec un vrai PN même si celui-ci est votre enfant.
    Sans suivi psychologique (un vrai PN refusera l'aide d'un psy car il ne se croit pas malade), le PN cherchera toujours à vous manipuler pour vous utiliser (même si ce n'est que pour son image).
    Je pense que vous devriez prendre vos distances et protéger votre couple. Vous avez aussi droit à une vie. Votre enfant est grand maintenant, il peut trouver sa voie seul et il faut qu'il vous respecte vous et vos choix (dont votre amoureux) s'il veut vous voir. Il faut toujours rester sur vos gardes et apprenez à contre-manipuler (déceler les manipulations et vous protéger des relations toxiques) si nécessaire...éviter les contacts entre votre fils et votre amoureux (surtout si vous n'êtes pas là) pour préserver votre couple et la discussion saine entre vous(votre fils pourrait raconter des choses derrière votre dos pour que votre compagnon se méfie inconsciemment de vous). Parlez-en déjà à votre amoureux. S'il vous aime il essaiera de comprendre...
    Je vous souhaite beaucoup de courage.


    RépondreSupprimer
  23. Bonjour à tous,

    Mère d'un PN (il a 35 ans). Manipulateur, menteur, très violent lorsqu'il boit. Je me demande ce qu'il faut faire lorsqu'on se sent menacée. Cette nuit il est venu donner des coups de pieds dans ma porte. Il me téléphone et laisse des messages de menaces, (j'aurai ta peau, je vais faire flamber ta maison, ...), me traite de grosse p... Par peur des représailles, je n'ose appeler la police. J'essaie de prendre mes distances, mais à chaque fois il revient à la charge. Il agit de la même façon avec son père.
    Je suis preneuse de tous vos conseils. Merci

    RépondreSupprimer
  24. Nora
    Bonjour
    J'ai quitté mon mari et même mon pays après 18 ans de mariage. J’étais une victime coupable et un jour j 'ai tout plaqué pour venir vivre en Belgique ,en Flandre avec mon seul bagage ma fille qui alors était âgée de 10 ans. Elle a vu son père à l'oeuvre piquait des crises et m’engueulait pour un oui et pour un non.Elle etait alors heureuse que nous nous installions ici.
    à 13 ans elle commence à devenir insupportable ,je me suis remariée et mon mari es l'opposée du premier,en fait je le qualifierai de normal et équilibré. Ma fille a 16 et demi aujourd'hui et je l 'avoue j 'ai peur d'elle et de ses réactions .elle a toujours raison et réussi à me faire culpabiliser:style tu m'as enlevée à papa ,quand j aurai des enfants je serai meilleure mère que toi,tu as épousé un ouvrier(son père est un ingénieur brillant)etc etc
    Je lui fais tout ,tout ,elle est choyée par moi ,mon mari et son père;les gens extrerieurs que se soient ses profs,les voisins ne disent que du bien d'elle,gentillesse et politesse.son père quand elle lui rend visite au pays d'origine ou quand il vient lui rendre visite ici,elle lui obeit .Il l'appelle tous les jours au phone je n'entends que "oui papa d'accord papa je taime.
    Oh il lui arrive de venir demander un câlin ou me dire qu'elle m'aime amlors que juste avant elle me manquaitde respect ou à mon mari.Nous ,e pouvons pas lui faire une remarque sans qu'lle s'emporte et devient presqe insultante ou ironique.
    Aprés une visite chez mon docteur pour une reoutine ,elle m a fait comprendre que c 'est une narcissique et que moi j ai besoin d'aide pour me protéger et comment me conduire avec elle.
    J'ai beau me plaindre à son père il me dit que ce n est rien l essentiel est qu'elle est sage ,elle ne sort pas elle ne fume etc etc.La deniere fois je me suis de nouveau plaint il m a dit qu'il en a marre de m entendre me plaindre et qu'"il ne peut rien faire et qu'il est désolé que nous nous entendions pas.
    Je suis maintenant décidée je consulte!


    27 novembre 2013 16:14

    RépondreSupprimer

Merci de rester dans le contexte du blog.